Bien serré ton biberon chéri ?

Biberon pieno di latte su fondo bianco

Et oui… Qui l’eut cru ???!! Après les célèbres machines à café qui ont rapporté des millions à Nestlé ces dernières années, voici que la marque s’attaque à son marché d’origine, les bébés ! Et cela avec une machine hors du temps, ultra conceptuelle puisqu’équipée de dosettes de lait maternisé afin de faire un biberon d’une seule main, garanti sans grumeaux… à la machine. Babynes (le nom doux de cette machine du futur) n’est pour l’instant lancée qu’en Suisse afin de tester un peu le marché… Enfin, les mamans surtout. Le principe ? On pose le biberon (là ou l’on poserait la tasse dans une traditionnelle machine à café), on met la dosette dans l’espace prévu à cet effet, on rempli la cuve d’eau, on branche, on met en route… Et zou un bib tout chaud !

Plus de garanties côté hygiène grâce aux dosettes ? Peut-être. Plus pratique qu’un simple biberon à préparer ? pas sûr ! Plus cher que de faire un biberon à l’ancienne ? C’est certain !

A moins que Georges ne se dessape si une campagne ventant le Babynes est lancée, pas sûre que je me laisse tenter… ceci dit, je ne suis pas sûre qu’un bib tente mon fils de 10 ans qui sera bientôt un buveur de café… Je vais plutôt lui offrir une Nespresso pour plus tard alors !

 

 

 

 

Dans Enfants, Ados, Insolite, Maternité, Nutrition, Paternité | Réaction (1) | Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Addict au chocolat ? Peignez-vous !

neosensia

On serait 9 français sur 10 à être fan de chocolat. Avec plus de 13 000 tonnes de chocolat avalées l’an dernier pour Pâques, ça en fait des poules, lapins et autres cocottes en chocolat. Alors, si Pâques, ne l’oublions pas, fête la résurrection du Christ, c’est plutôt pour nous, puissantes chocolat’addict, l’occasion de « déculpabiliser » de son addiction au chocolat (qu’il est préférable de consommer noir), qu’on ne soignera pas, cette année encore. Car quel aliment aussi sensuel et délicat que le chocolat noir peut provoquer une addiction autant assumée par toutes ?

Fondant ou craquant, il stimule les endorphines, hormones du plaisir par excellence. Et si votre addiction était liée au fait que le chocolat soit un véritable booster de libido ?

Casanova avalait, parait-il, plusieurs tasses de chocolat avant d’aller retrouver ses conquêtes et Madame Du Barry servait de même une tasse de chocolat bien mousseux à ses amants… Mais le chocolat devrait sa réputation d’excitant sexuel à la période aztèque où il était préparé très épicé : de quoi enflammer les baisers sur les zones érogènes. Alors nous, depuis qu’on sait que le Viagra ne sera définitivement pas pour nous, on se rue d’autant plus aisément vers cet aphrodisiaque naturel !

Et si cette année on troquait la traditionnelle poule en chocolat contre un tube de peinture corporelle ?… Au chocolat bien sur. Le concept ? Une texture fondante, sucrée et légèrement épicée, qu’on applique avec un pinceau doux sur le corps de son partenaire et… qu’on lèche ensuite en se délectant. Mot doux, dessin suggestif ou tableau taille réelle, on peut laisser aller son imagination. Plus il y en a, et plus on se régale.

Chocolat body paint, 9.90 €, neosensia.com
Peinture Corps Chocolat, 19,90 €, chambre69.com

Dans Insolite, Mon corps, Nutrition | Réagir | Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Plus le saumon tu mangeras, plus être papa tu pourras

Manger du poisson gras pour protéger sa prostate

Si vous avez 3’08 minutes à investir, Messieurs, non pas sur YouTube mais sur le site de l’Inserm, vous saurez alors tout ce qu’il faut sur la manière de protéger une petite glande sans laquelle vous ne pourriez devenir papa… restez-là, ne fuyez-pas… le cancer de la prostate est quand même le plus fréquent chez l’homme et votre 2ème cause de décès par cancer après le cancer du poumon. Lire la suite

Dans Mon corps, Nutrition | Réagir | Envoyer à un ami Envoyer à un ami

Une envie de bulles ?

© Aleksandr Ugorenkov

Les bulles du champagne ne servent pas qu’à enjoliver notre verre et faire frétiller nos papilles. Non, non. Ce joli feu d’artifice participe directement à la qualité du breuvage. Logique donc que les chercheurs de l’Université de Reims travaillent sur le sujet – l’effervescence du champagne – et je… pardon, nous… les en remercions ! Lire la suite

Dans Nutrition, Plaisir | Réagir | Envoyer à un ami Envoyer à un ami