Et vous, combien de fois par an vous engueulez-vous ?

© Laurent Hamels

Ah… le couple et ses crises ! Certains psys disent qu’il faut passer le cap des 3 ans avant que les engueulades s’immiscent pour de bon. D’autres prétendent que c’est le passage des 7 ans, ultra-délicat, qui peut être déclencheur des plus grosses crises…. Mais c’est le site de e-commerce britannique betterbathrooms (qui vend des meubles de salles de bain !) qui nous scotche avec un chiffre pour le moins « détonnant » sur le couple : Selon un sondage mené auprès de 3000 clients, un couple s’engueulerait en moyenne 312 fois par an !

Sacré chiffre, non ? Mais ce n’est pas tout. L’étude nous révèle aussi que c’est le jeudi, vers 20h, qui serait le moment le plus propice aux disputes. Vivement le week-end en effet.

On peut se rassurer en pensant que les anglais sont peut-être moins tolérants que nous ou un peu plus « soupe au lait ». Mais les sujets de disputes qui reviennent le plus souvent sont les plus futiles et surtout carrément… universels ! Ils ne s’engueulent pas à cause d’une « jelly » râtée ou parce qu’ils ne pourront se rendre au mariage du prince William et de Kate Middleton, non-non… Les sujets d’engueulade les plus souvent cités concernent le rouleau de papier-toilette (qui n’est pas changé), le choix du programme télé, les serviettes mouillées (laissées en tas) ou encore la lunette des toilettes (qui n’est pas rabattue).

Des sujets liés donc, la plupart du temps, à l’hygiène de la maison et aux tâches ménagères. Essentiel tout cela, n’est-ce pas ? Et quand on apprend que ces crises de « vie quotidienne » engendrent alors des envies de séparation chez plus d’un couple sur cinq, ça calme bien. Vous qui êtes en couple, je suis sûre que tout cela résonne un peu à vos oreilles. Bien sûr… Et si on était loin d’imaginer des disputes malheureusement si nombreuses, cela va peut-être par contre nous aider à relativiser les moments finalement hyper futiles qui – si on en croit l’étude – pourraient à force provoquer la fin de notre couple.

Nous voici donc prévenu(e)s. Prenons le temps de nous apaiser, de nous comprendre et de communiquer au lieu de nous laisser irriter par des futilités. Doit-on rappeler que les hommes et les femmes n’ont pas la même façon de penser, ni de fonctionner…

Dans Psycho | Réagir | Envoyer à un ami Envoyer à un ami
Lien permanent : Permalink

Tags: , , , , , , ,

Réagissez à cet article

*

Votre contribution sera publiée dès relecture par notre équipe de modération.