Séduisez, grâce à l’eye-contact…

© Mikhail Lukyanov

La séduction obéit à des règles innées… mais elle est aussi un art qui se travaille, voire s’enseigne… Et dans notre boîte-à-outils de séducteurs et séductrices, le regard… intime, impudique, complice, souriant, dominateur, réprobateur, coquin… n’est pas le moindre des atouts. Attention donc, il y a gros à gagner à savoir « eye-contacter » sa proie… ou à savoir eye-balourder un gros lourdo. Les sociologues parlent de « communication non-verbale ». Plus sexy et plus spécifique, la notion d’eye-contact désigne la manière d’entrer en contact et dialoguer par le seul jeu du regard…

Et c’est une vraie science… qui n’intéresse d’ailleurs pas que les dragueurs et dragueuses, mais aussi par exemple les spécialistes de la psychologie enfantine, les sociologues, les pédagogues, etc. L’étude du contact par le regard (les anglophones ont le mot « oculesic » pour désigner cette science) est fascinante…

D’une part parce qu’elle est au coeur de toutes les relations humaines et révèle des différences culturelles tout-à-fait saisissantes entre les peuples de différentes cultures. Regarder son aîné ou son supérieur hiérarchique dans les yeux sera par exemple pris comme une attitude déplacée en Asie, mais considéré comme un gage de franchise et donc une qualité chez nous en Occident. Mais fascinante aussi d’autre part, parce qu’à l’évidence dans le rapport de séduction… eh oui, revenons à l’essentiel… un regard vaut mieux qu’un long discours (et se révèle bien pratique) lorsqu’il s’agit d’établir un premier contact et/ou de jauger le désir de l’autre.

Dans un article intitulé « Psychology of Attraction » publié en novembre 2008 par AOL-Health, la journaliste Mary Kearl rapporte le résultat d’études conduites au département de psychologie de la California State University par le Pr. Beverly Palmer. Ces études établissent que – pour qu’un échange de regards soit synonyme d’attirance réciproque entre deux personnes – cet échange doit commencer par un premier regard simultané et furtif, puis se prolonger dans une succession de contacts visuels, répétés, éventuellement plus longs, comme autant d’allers-et-retours d’un individu à l’autre.

Ainsi, regarder l’autre de manière répétée et un peu « appuyée » témoigne de ma volonté de m’impliquer dans un échange que j’avoue envisager intime et réducteur de la distance qui me sépare physiquement de l’autre. Ces eye-contacts rompent progressivement avec cette distance pour aspirer l’autre. S’ils doivent intriguer l’autre, lui témoigner mon désir, ils doivent donc aussi véhiculer une forme d’assurance, que certains assimilent excessivement à de la domination. Mais il s’agit surtout de sécuriser l’autre, de lui signifier qu’il ou elle peut entrer dans le jeu et abaisser sa garde, laisser se réduire la distance, en toute confiance. Une suggestion qu’un sourire peut aider à faire passer. Le film « Mémoires d’une Geisha » (Rob Marshall, 2006) livre quelques belles illustrations de ce type de phases d’approche par eye-contacts.

Certain(e)s se posent sans doute cette question… Oui, mais n’y a-t-il pas aussi une question de distance à respecter, plus ou moins propice ? Les eye-contacts trop lointains risquent de vous faire apparaître certes mystérieux(se) mais aussi « needy » (dans le besoin), timide ou indécis… il s’agit donc autant que possible de réduire sans trop tarder cette distance à moins d’un mètre pour entrer dans le champ de proximité de l’autre, là où l’eye-contact produit l’effet le plus redoutable car le plus troublant.

Vous trouverez plein de petites infos et idées, à la fois complémentaires et rigolotes à ce sujet dans un post récent de Maïa Mazaurette, qui nous a en plus fait beaucoup rire…

Dans Séduction | Réactions (2) | Envoyer à un ami Envoyer à un ami
Lien permanent : Permalink

Tags: , ,

Réagissez à cet article

*

Votre contribution sera publiée dès relecture par notre équipe de modération.

Vos réactions à cet article (2)
Séduisez, grâce à l’eye-contact…

  1. Fivette a réagi :

    Il y a bien un moment où il faut se parler un minimum… et là la vérité des mots et du sens prendra le dessus sur toutes ces « astuces »… Ce que je veux dire c’est qu’il y a une sorte de théatralisation de la séduction quand on réfléchit à tout ça, avec peut-être en effet un jeu de manipulation mignon auquel s’adonner… mais à l’usage les gens se révèlent tels qu’ils sont vraiment et là l’eye-contact ne peut plus grand chose…

  2. Jayrôme a réagi :

    Ces situations sont toujours assez excitantes et étourdissantes, c’est assez drôle de voir qu’on théorise là-dessus… Serons-nous tous « Mentalistes » bientôt ?