Plus de « sextos » entre nous chéri

© Wave Break Media

Gros stress en perspective chez les iPhoneurs accrocs aux « sextos », ces sms érotiques (ou pire…) que l’on s’échange entre amoureux. Car en lisant l’une des dernières news publiées par Apple, plus de doute possible : Steve Job est de plus en plus coincé et souhaite visiblement prendre le contrôle de notre libido. Après avoir déjà interdit les applications « trop osées » (+ de 5.000 apps ont été retirées de l’AppStore au printemps dernier), voici que le roi de la pomme sous couvert de lutter contre la pornographie nous prive de l’un de nos stimulants préférés : la marque a en effet déposé un brevet (un de plus dans le genre drastique) destiné à filtrer les sms qui contiendraient des termes à connotation sexuelle.

Les sms, mail, et autre ‘chat’ ont pourtant ces dernières années joliment libéré la communication entre amants, décoinçant même sans doute la sexualité de plus d’un couple. Sans honte, ni gêne, juste avec de l’envie et de l’inspiration, à trouver les petits mots osés pour chatouiller le désir de l’autre. Planqué(e) derrière un écran d’ordinateur ou de téléphone, balancer un petit message un peu « hot » à son homme, sa compagne, sa maîtresse ou son amant est une façon super efficace et surtout très ludique d’entretenir (ou déclencher) une tension érotique et positive :

  • Quoi de plus excitant qu’un petit « A quelle heure tu rentres chéri ? Je n’ai déjà plus ma culotte », lancé l’air de rien par sms sur le coup des 18h14, avant d’éteindre son téléphone pour retourner en cuisine ?
  • Quoi de plus sensuel, plutôt que de rentrer direct à la maison, que de se donner « rdv à 19h15, 8 rue Navarin, chambre 11… » ?
  • Quoi de plus enflammant qu’un « J’aimerais que tu sois là pour me déshabiller, d’abord du regard… » ?

Mais bonne nouvelle ! En fait de filtre scrutateur de mots cochons, l’inventeur de l’iPhone souhaite lancer une nouvelle forme de contrôle parental. Le filtre serait ainsi « administré » par un utilisateur (ex. un parent) qui paramétrerait l’appareil de manière à bloquer les messages trop explicites. Ouf… car finalement c’est donc d’une bonne nouvelle qu’il s’agit. On va pouvoir non seulement mieux veiller sur nos ados mais aussi continuer, nous adultes, à nous éclater. Mais attention. Planquons bien nos téléphones, que les enfants ne tombent pas sur nos sms coquins… cela risquerait bien les inspirer et leur donner envie de braver l’interdit, nan ?

Dans Enfants, Ados, Insolite, Plaisir | Réactions (5) | Envoyer à un ami Envoyer à un ami
Lien permanent : Permalink

Réagissez à cet article

*

Votre contribution sera publiée dès relecture par notre équipe de modération.

Vos réactions à cet article (5)
Plus de « sextos » entre nous chéri

  1. Une mère a réagi :

    Désolé Monsieur Job mais aussi génial et puissant que soit Apple et l’iPhone je ne vois pas ce que ce contrôle parental va changer à ça : nos enfants s’échangent des messages de 1000 autres manières (msn, yahoo messenger, blogs skyrock, répondeurs vocaux, images, liens vidéo, réseaux sociaux, etc.) et s’ils veulent s’envoyer des messages avec « bite » ou « chatte » ils sauront le faire ! Apple au niveau de l’Hadopi, j’imaginais pas…

  2. Fivette a réagi :

    8 rue Navarin, chambre 11… c’est un tuyau ?

  3. Arnaud a réagi :

    On devrait faire des recueils de ce type de textos…

  4. Triz a réagi :

    Je confirme !